Huit générations de Golf GTI de VW

Huit générations de Golf GTI de VW

Huit générations, plus de 200 chevaux et presque cinquante ans. De la Mk1 à la Mk8, la Golf GTI a connu plusieurs changements dont son allure emblématique. 

Huit générations, plus de 200 chevaux et presque cinquante ans. De la Mk1 à la Mk8, la Golf GTI a connu plusieurs changements dont son allure emblématique. 

La Golf GTI de Volkswagen, désormais de huitième génération, est devenue une voiture culte dès son lancement. Explorez l’ADN reconnaissable entre tous du design de la GTI et ses évolutions successives au cours du demi-siècle dernier, avec en prime les commentaires avisés de Marco Pavone, directeur du design extérieur de la nouvelle Golf GTI de VW.

Golf GTI Mk1 de Volkswagen
Golf GTI Mk1 de Volkswagen

En 1976, la première GTI entre en scène en Europe, débordant de confiance et affichant une calandre bordée de rouge ainsi qu’un design épuré. La partie intérieure de la calandre noire de cette première GTI présente onze fines lignes horizontales. Les phares avant qui débordent légèrement sous le capot de cette compacte légère, en marquent les extrémités. Un parechoc étroit caractérise la GTI d’origine et a été remplacé dès 1978 par des parechocs plus larges recouverts de plastique. Le premier écusson de la GTI était chromé et contrastait de façon intentionnelle et saisissante avec le logo noir de Volkswagen.

« Dès la première version de la GTI, tous les éléments de design affichent déjà un positionnement clair », précise Pavone.

Golf GTI Mk2 de Volkswagen
Golf GTI Mk2 de Volkswagen

« Le design de la GTI de seconde génération est une évolution fascinante » dit Pavone. Affichant tout d’abord deux phares comme sa prédécesseure, à partir de 1988, la GTI à 16 soupapes de seconde génération est dotée de phares antibrouillard intégrés, situés à côté de chacun des phares. La calandre est toujours lisérée de rouge, alors que le parechoc intègre lui aussi la ligne rouge GTI. Juste au-dessous et pour la première fois, on aperçoit une prise d’air additionnelle. Globalement, le design est en continuité avec le concept initial de la première génération, tout en gagnant en largeur et en confort. Le logo Volkswagen quant à lui reste noir.

Golf GTI Mk3 de Volkswagen
Golf GTI Mk3 de Volkswagen

La silhouette de cette troisième GTI est légèrement plus arrondie avec un profil d’autant plus biseauté. « Ceci confirme le caractère sportif de la Golf GTI » explique Pavone. Changement majeur à sa devanture, les doubles phares de la GTI de seconde génération disparaissent et sont combinés sous une lentille à diffusion. Ceci confère une apparence plus étroite à la calandre qui n’affiche maintenant que trois larges bandes horizontales. Le becquet avant voit sa couleur harmonisée à la carrosserie et est de nouveau rabaissé en plus d’être élargi. Cette partie basse affiche une prise d’air en sections, qui fera partie intégrante des générations 4 à 6. Une autre nouvelle caractéristique remarquable est la ligne rouge sous les phares halogènes, alors que l’écusson GTI, désormais rouge, a été rapproché du logo Volkswagen qui devient dorénavant chromé.

Golf GTI Mk4 de Volkswagen
Golf GTI Mk4 de Volkswagen

« Lancée en 1988, la Golf 4 GTI se fait d’apparence plus discrète. Par exemple, c’est la première et dernière GTI n’arborant pas la ligne rouge bordant la calandre. Pourtant, ce modèle est considéré jusqu’à ce jour comme le point de départ d’une nouvelle ère de design épuré des véhicules. Il a également posé de nouveaux jalons en matière de de personnalité, de qualité et de vitesse » précise Pavone. Du point de vue du designer, l’édition européenne à l’occasion de ce 25e anniversaire était particulièrement frappante. « C’est grâce à ce modèle que j’ai eu la piqûre GTI » avoue Pavone qui est né au Brésil. « Elle se distinguait par ses phares avant en verre clair brillant et ses larges seuils bombés ».

Cependant, même pour la GTI de production, tous les feux (y compris les clignotants et les phares antibrouillard) étaient installés en modules compacts. Les jupes avant et arrière, les seuils latéraux et les becquets de toit étaient peints aux couleurs de la carrosserie, alors que plusieurs d’entre eux avaient gagné en largeur comparativement à la génération précédente. Le logo GTI a glissé de la droite vers la gauche pour la première fois.

Golf GTI Mk5 de Volkswagen
Golf GTI Mk5 de Volkswagen

« Comme auparavant, le design de la GTI de cinquième génération est encore plus intégré, tout en s’inspirant de la première GTI », explique Pavone pour décrire cette évolution. C’est particulièrement évident à la vue du liséré rouge de la calandre. Un élément de style innovateur et qui suscite des réactions émotives : la trame alvéolée de la calandre. Pavone explique : « Même aujourd’hui, il est difficile d’imaginer la GTI sans cette caractéristique » !

Les doubles phares circulaires sont de retour et groupés sous un dôme de verre sombre. Et à l’image de son ancêtre, les phares antibrouillard sont placés au bas de la jupe avant.

Golf GTI Mk6 de Volkswagen
Golf GTI Mk6 de Volkswagen

La sixième génération de la Golf GTI a transposé vers le futur la tradition de la version originale. Deux fines lignes rouges traversent la calandre et relient les deux phares au xénon. Le becquet comporte maintenant des prises d’air distinctives avec trois fines ailettes de part et d’autre. Les phares antibrouillard verticaux sont aussi placés très bas. Le becquet reprend l’alignement central de son prédécesseur mais l’élargit. Et pour la première fois, une lame est intégrée. « C’est ce qui confère à la Golf 6 GTI l’apparence la plus puissante, moderne et anguleuse à ce jour », explique Pavone.

Golf GTI Mk7 de Volkswagen
Golf GTI Mk7 de Volkswagen

« Ce fut la première GTI pour laquelle j’ai pu laisser libre cours à ma créativité à titre de designer », dit Pavone. « À mon avis, elle reste la meilleure mouture de par sa qualité emblématique. Aucune autre GTI n’a jamais été aussi racée ».

La ligne rouge GTI ininterrompue de cette septième génération se prolonge avec confiance vers les phares avant profilés à DEL. Le capot plonge jusqu’à la calandre, alors que des arêtes bien nettes s’étirent des phares jusqu’aux montants avant. Un élément caractéristique se distingue : les feux de jour en forme d’ailes, également ornés du liséré rouge GTI. Les seuils latéraux encore plus larges amplifient l’impression que cette puissante Golf est une véritable bête sur roues. De plus, le becquet avant avec sa trame alvéolée, typique de la GTI, impressionne lui aussi avec un large parechoc qui se déploie encore plus avant.

Golf GTI Mk8 de Volkswagen
Golf GTI Mk8 de Volkswagen

D’emblée, les phares enfoncés signalent que cette GTI de huitième génération est différente et confirment définitivement que « la lumière est le nouveau chrome ». « Cette Golf GTI est devenue une icône de l’ère moderne et porte en elle l’ADN caractéristique de ses prédécesseures. En revanche, elle incarne ces attributs d’une manière plus progressive et numérique que jamais auparavant, avec une posture puissante et dynamique » dit Pavone.

On remarque la ligne rouge GTI reconnaissable logée immédiatement sous le capot. Alors que le parechoc de ses prédécesseures était divisé par des ailettes, la trame alvéolée occupe maintenant tout l’espace. De part et d’autre se trouvent les nouvelles ailes GTI qui intègrent avec élégance et sophistication les phares antibrouillard à DEL en forme de X en option, créant ainsi une toute nouvelle impression.